Les oubliés du Ballon d’Or

Par défaut

Révélée le 29 octobre, la liste des 23 joueurs en lice pour décrocher le Ballon d’Or cette année ne constitue pas réellement une surprise. Tous les acteurs majeurs de la saison passée s’y retrouvent : les favoris Lionel Messi et Cristiano Ronaldo, les outsiders Xavi, Iniesta et Casillas, et tous les autres, qui mériteraient sans doute un petit quelque chose : Robin van Persie, Falcao, Drogba, etc. Comme à chaque liste de 23, chacun jugera de son bien-fondé ou non. Une chose est sûre, plusieurs joueurs peuvent prétendre au titre pas franchement envié d’oublié de la liste dressée par France Football.

Un champion d’Europe oublié : Petr Cech

Champion d’Europe en titre, Chelsea ne compte qu’un seul représentant dans la liste en la personne de Didier Drogba, parti découvrir les charmes du football chinois à l’intersaison. Un attaquant donc, quand il est très clair que la victoire des Blues repose clairement sur la solidité de sa défense, et particulièrement sur les arrêts de son gardien, le tchèque Petr Cech. Tout au long du parcours du club londonien en Ligue des Champions, les arrêts du gardien ont souvent sauvé Chelsea, notamment en demi-finale contre le FC Barcelone où il multiplie les arrêts sortis de nulle part. Si Casillas, Neuer et Buffon ont leur place dans cette liste, Petr Cech a sans doute lui aussi la sienne. Son jeu au pied est rarement mauvais, les matchs en demi-teinte se comptent sur les doigts d’une main. Quand le jeu de son équipe déraille, il est souvent là pour rattraper les boulettes de ses défenseurs. Evidemment, il lui arrive de passer à côté de certains matchs : le 3-5 contre Arsenal à Stanford Bridge, le 1-4 contre l’Atlético en Supercoupe d’Europe, ou dernièrement le 5-4 contre Manchester United en Capital One Cup sont de rares exemples. Le succès de Chelsea en Ligue des Champions ne peut reposer uniquement sur les joueurs de champ, et encore moins sur le seul Didier Drogba. Petr Cech pouvait très largement prétendre à une place dans la liste des 23 prétendants au Ballon d’Or.

Où est passé Kompany ?

Si le parcours de Manchester City dans les compétitions européennes au cours de la saison passée ne restera pas dans les annales, il n’en est pas ainsi de la saison de Premier League réalisée par les joueurs de Roberto Mancini. Couronnés à la toute dernière minute du temps additionnel lors d’un match fou contre QPR, les citizens comptent trois représentants dans la liste des 23 joueurs nommés : Yaya Touré, Sergio Agüero et Mario Balotelli. On peut facilement imaginer que l’Euro réalisé par le joueur italien a favorisé son intégration dans la liste. A côté de cela, il est une absence qui peut interloquer : celle de Vincent Kompany. Le capitaine citizen, roc en défense centrale tout au long la saison est purement et simplement oublié. Le titre de meilleure défense du royaume décroché par City (29 buts encaissés) n’a sûrement pas grand-chose à voir avec l’efficacité des attaquants. Si Vincent Kompany a été nommé meilleur joueur de la Premier League la saison passée, ce n’est sûrement pas pour rien. S’il squatte l’équipe-type du championnat anglais depuis deux saisons, ce n’est sûrement pas un hasard. Impérial dans les airs, décisif, notamment dans le derby mancunien  du 30 avril dernier, Kompany est indispensable à City et à l’équipe nationale belge (deux buts depuis septembre), qui réalise pour le moment un quasi sans faute dans son parcours de qualification pour la Coupe du Monde 2014 au Brésil. Il serait injuste de faire reposer le succès citizen sur les seules épaules des attaquants skyblue et de Yaya Touré, qui mérite amplement sa nomination tant son implication dans le jeu développé par City est indispensable. Kompany aurait très largement eu sa place dans cette liste. Seulement, c’est un défenseur : ils ne sont que deux dans la liste (Sergio Ramos et Gerard Piqué), à croire que le football n’a besoin que d’attaquants…

L’absence remarquée des bavarois Gomez et Ribéry

Le Bayern Munich a quant à lui réalisé une saison quasi parfaite l’an passé. Quasi parfaite, car le club a manqué à un cheveu de réaliser un triplé Coupe-Championnat-Ligue des Champions. Malheureusement pour le club bavarois, le Borussia Dortmund en a décidé autrement en Coupe et en Championnat, quand c’est Chelsea qui est venu éteindre les espoirs allemands au but du suspense en Ligue des Champions. Le Bayern ne compte qu’un seul représentant dans la liste des 23, son gardien Manuel Neuer, autant de performances remarquées. Si le club allemande est très représenté lors deux dernières éditions du Ballon d’Or, il est cette année un grand oublié. Quand Mario Gomez réalise une saison exceptionnelle, émargeant à 41 buts toutes compétitions confondues, dont 12 en Ligue des Champions, difficile de comprendre pourquoi il n’est pas parmi les prétendants à la récompense individuelle suprême. Décisif à chacune ou presque de ses sorties avec le Bayern, il l’a aussi été à l’Euro avec son but contre le Portugal (victoire 1-0) et son doublé contre les Pays-Bas (2-1), qui ont permis à l’Allemagne de sortir plutôt tranquillement du « groupe de la mort ». Difficile d’expliquer l’absence de Mario Gomez, quand d’autres joueurs sont présents dans la liste malgré des performances nettement moins impressionnantes. Deuxième oublié du côté du Bayern : Franck Ribéry. Auteur d’une saison pleine (17 buts, 26 passes décisives), le ch’ti est l’un des rares joueurs français à avoir joué à son niveau en Equipe de France pendant l’Euro. Depuis le début de saison, il repart sur un rythme tonitruant : décisif à chacune de ses sorties en équipe nationale (but et passes décisives contre le Bélarus, passe décisive contre l’Espagne), il l’est aussi avec le Bayern Munich, qui a démarré sa saison sur les chapeaux de roue, avec 3 buts et 6 passes décisives en 10 matchs disputés. Ribéry peut légitimement prétendre au titre de grand absent de la liste des 23.

La liste des prétendants éventuels au Ballon d’Or aurait évidemment pu être plus longue, il n’est ici question que de quatre des « oubliés ». Comme toute liste, celle-ci de France Football est subjective : difficile d’établir une liste vraiment objective des 23 meilleurs joueurs du monde, tant les critères diffèrent selon les postes. Comment dire que Neymar est meilleur que Cech ? Comme toute liste de 23 (une pensée pour les listes de Raymond Domenech ou Laurent Blanc), tout le monde pourra y trouver quelque chose à redire. S’il existe 60 millions de sélectionneurs en France, et donc 60 millions de listes, nul doute que chaque supporter de football aura son avis sur sa liste des 23 prétendants au Ballon d’Or. En attendant, rendez-vous en janvier 2013 à Zürich pour connaître le nom du successeur de Lionel Messi.

C.B.

Article également publié le 3 novembre 2012 sur Carnet Sport.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s