La Ligue Europa se meurt ? Achevons-la !

Par défaut

Des audiences faibles, des matchs loin d’être passionnants, des revenus financiers ridicules : bienvenue dans le monde fantastique de la deuxième coupe européenne. La petite sœur (malformée de naissance) de la Ligue des Champions cumule les handicaps. Plutôt que de tenter maladroitement de corriger ces problèmes, ne vaudrait-il pas mieux supprimer, une bonne fois pour toutes, cette compétition ?

Chaque année, c’est la même chose : des clubs de bon niveau espagnols, portugais, ukrainiens ou russes parviennent à se hisser en finale de Ligue Europa, quand les effectifs français, qui pourraient prétendre aux mêmes résultats, se vautrent lamentablement et se font sortir par d’obscures équipes roumaines ou tchèques. Les choix des clubs ne sont pas étrangers à ces contreperformances : pensons à Rennes, Toulouse et autres Sochaux qui ont souvent aligné des équipes qui gagneraient difficilement un match de CFA2. Ajoutez à cela le calendrier ridicule qui veut que les matchs se jouent le jeudi soir, les dotations faibles en comparaison de celles allouées aux clubs participants à la prestigieuse Ligue des Champions1, et vous comprendrez pourquoi cette coupe n’a que peu d’intérêt du point de vue des clubs.

La Ligue Europa, un lot de consolation pour une saison ratée

Certes, un titre reste un titre. Mais à quoi bon lutter sur deux tableaux quand votre effectif ne vous permet d’espérer rien de mieux qu’une 5ème place en championnat ? D’ailleurs, pour quelle raison les quatrième, cinquième voire sixième d’un championnat auraient-ils le droit de disputer une coupe d’Europe ? Comment s’étonner alors du peu d’intérêt que présente cette coupe ? La Ligue Europa ressemble plus à un lot de consolation pour ceux qui n’ont pas pu accrocher la Ligue des Champions, ou à une cerise sur le gâteau – qui s’avérera généralement amère la saison suivante – pour les clubs plus modestes, qu’à une véritable coupe d’Europe.

Dans ces conditions, pas étonnant de ne pas vibrer devant cette compétition. A quelques exceptions près (Porto 2011 notamment), les équipes séduisantes, flamboyantes, ou ne serait-ce qu’intéressantes à suivre ne se bousculent pas au portillon. A part à vivre sous perfusion constante de drogue, une personne normalement constituée aura du mal à apprécier l’intensité d’un FC Copenhague – Molde FK, le spectacle d’un Neftchi Bakou – Partizan Belgrade ou la passion d’un Rosenborg – Rapid Vienne². Logiquement, la Ligue Europa a du mal à attirer les spectateurs, en Europe et a fortiori dans le monde, au contraire d’une Ligue des Champions toujours plus attractive de l’autre côté du globe.

Ne laissons pas agoniser la Ligue Europa, assénons-lui le coup fatal !

On achève bien les chevaux, alors pourquoi s’obstiner à faire de la Ligue Europa une compétition attrayante ? La marche est bien trop haute, et plutôt que s’aventurer à sauver ce qui est tout juste bon à être jeté, autant lui assener le coup fatal avant qu’il ne soit trop tard. Pourquoi récompenser les bons clubs, mais sans plus, par la participation à une compétition européenne ? En quoi arriver 5ème en Ligue 1 ou en Liga Sagres donnerait le droit d’affronter d’autres adversaires européens à peine plus méritants ? A l’origine, les compétitions européennes se voulaient être le rendez-vous des meilleurs clubs européens, sur la base des résultats de la saison précédente. Aujourd’hui, la Ligue Europe est aussi désuète que feue la Coupe Intertoto.

Puisque la réforme de la Ligue des Champions – mais aussi vice-champions, vice-vice-champions, voire vice-vice-vice-champions – ne semble pas à l’ordre du jour, la Ligue Europa est destinée à mourir. Le déficit de popularité de la compétition est évidemment lié à la méconnaissance globale du public des clubs qui y participent. Seul le resserrement de la Ligue des Champions aux seuls champions, voire aux vice-champions, et le reversement des seuls troisièmes, voire quatrièmes en Ligue Europa pourra sauver la petite sœur de la coupe aux grandes oreilles. Ne jouissant que d’un prestige limité, la Ligue Europa ne semble être vouée qu’à faire gagner – ou à faire perdre dans le cas français – des places à l’indice UEFA. Michel Platini en dira ce qu’il voudra, seule la mort de Ligue Europa peut sauver les compétitions européennes.

C.B.

(1) La dotation globale allouée à la Ligue Europa s’élève à 150 millions d’euros, contre 750 millions pour la Ligue des Champions. A titre de comparaison, la participation à la phase de groupes de la LDC rapporte 7,5 millions d’euros au club, contre 1 million d’euros en LE, soit à peine plus qu’une victoire en LDC (800 000€).

(2) Ces matchs ont réellement eu lieu cette saison.

Retrouvez également le reste du dossier sur l’avenir des compétitions européennes. Article également publié sur beIN Sport Your Zone.

Publicités

Une réflexion sur “La Ligue Europa se meurt ? Achevons-la !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s