Fair-play financier : un instrument insuffisant et partiellement inadapté

Par défaut

Le fair-play financier, inutile d’y revenir (lire : « Fair-play financier, vraiment ? » et « Le PSG et le fair-play financier »), est la mesure phare de l’UEFA. L’idée de base est relativement simple : « ne pas dépenser plus que l’on ne gagne » – pour résumer rapidement. Inévitablement, ce sont les clubs qui cherchent par tous les moyens à rentrer dans le club fermé des « grands » qui ont le plus flirté avec les limites établies par le règlement de l’UEFA relatif au fair-play financier. Sans surprise donc, le PSG et Manchester City notamment font partie du groupe des clubs visés par des sanctions des instances du football européen. Ces sanctions sont la conséquence des grosses dépenses réalisées par ces clubs, qui ne disposent – pas encore ? – de revenus leur permettent d’équilibrer leur budget qui se retrouve assez logiquement en déficit lorsqu’on exclut les apports des actionnaires.

Lire la suite

Interdire les transferts, une solution ?

Par défaut

Plus que jamais décrié, le système des transferts tel que le connaît l’Europe nécessite à coup sûr une réforme d’envergure. Tour à tour, la Commission européenne, la FIFPro ou encore le rapport Braillard, déposé à l’Assemblée Nationale le 3 juillet dernier, se sont penché sur ces indispensables réformes. Certains, et notamment à la FIFPro, vont plus loin et vont jusqu’à proposer une abolition pure et simple des transferts. Serait-ce la bonne solution ?

Lire la suite

Quelles réformes pour le système des transferts en Europe ?

Par défaut

Le 25 mars dernier, le syndicat international des joueurs professionnels (FIFPro) avertissait Sepp Blatter, président de la FIFA, qu’une plainte serait prochainement déposée devant la Cour de Justice de l’Union Européenne (CJUE) dans le but de faire réformer en profondeur le système des transferts de joueurs, en vigueur depuis 2001. Beaucoup s’accordent aujourd’hui à dire qu’une refonte est indispensable. Peu nombreux sont ceux, en revanche, qui s’accordent sur l’orientation qu’elle doit prendre.

Lire la suite

L’influence du droit communautaire sur le football européen depuis l’arrêt Bosman

Par défaut

Lorsqu’on évoque le lien entre le football et l’Union Européenne, on pense généralement à Jean-Marc Bosman, obscur ex-footballeur belge à l’origine de l’une des décisions de justice les plus importantes en matière de droit du sport. S’arrêter là serait réducteur tant l’impact du droit communautaire sur le football professionnel, et tout particulièrement sur les transferts de joueurs, est important. Tour d’horizon.

Lire la suite

L’exception monégasque, le problème majeur du football français ?

Par défaut

Entre deux saillies contre la contribution exceptionnelle à 75%, qui seraient somme toute assez drôles si elles n’étaient pas consternantes, Frédéric Thiriez et la LFP semblent avoir trouvé un nouveau cheval de bataille : les ignobles, que dis-je, les insupportables privilèges dont jouit l’AS Monaco… depuis toujours. Pourquoi ce soudain engouement pour l’égalité et la justice ? A entendre les arguments avancés, l’AS Monaco et son système fiscal et social particulier seraient le problème principal du football français. Pour résumer, tout irait mieux pour les clubs si le club du Rocher avait le même système fiscal et social. La réalité est toutefois bien plus complexe.

Lire la suite

Du dopage ? Quel dopage ?

Par défaut

« Avant 2006, je travaillais avec tout type de sportifs. Cela pouvait être des footballeurs, des athlètes, des joueurs de tennis, des boxeurs… ». Démantelé en 2006, le réseau de dopage organisé autour d’Eufemiano Fuentes refait parler de lui. Jugé – en compagnie de cinq autres prévenus – devant le tribunal pénal de Madrid, le docteur a déclaré, les 29 et 30 janvier dernier, qu’il ne travaillait pas seulement pour des cyclistes, mais aussi avec des footballeurs. Stupeur ! Vraiment ?

Lire la suite

« Qatargate » : une goutte d’eau dans un océan de corruption

Par défaut

Ce mardi 29 janvier, France Football met les pieds dans le plat : le Qatar aurait acheté l’organisation de la Coupe du Monde de Football 2022. Selon les informations du journal, l’Emirat aurait été bien plus loin que le lobbying. A peine l’information « dévoilée » : c’est l’effervescence, quel scoop ! Il se dit même que la pluie mouillerait et qu’il ferait froid en hiver…

Lire la suite