Top 10 : Présidents, pour le meilleur et pour le pire

Silvio Berlusconi
Par défaut
Balotelli, Ibrahimovic, Barton. Si l’on parle beaucoup de ces joueurs dernièrement, c’est surtout du fait de leur tempérament qui pousse certains à les qualifier de fous, quand d’autres parlent de génies. La folie n’est pas l’apanage des joueurs puisque de nombreux entraîneurs sont aussi qualifiés de fous : Mourinho, Bielsa ou encore Delio Rossi. Le phénomène de la folie ne se contente pas de toucher les acteurs directs du football, au contraire, il touche également les présidents de clubs. Si Claude Bez, Bernard Tapie ou encore Gervais Martel ont fait partie du club restreint de ces présidents, ils sont encore nombreux à prétendre au titre de président le plus fou. Entre amusement et consternation, florilège.