L’affaire Benzema et ses conséquences (extrasportives) pour l’équipe de France

Par défaut

 

Après sa mise en examen dans la désormais célèbre affaire de la « sextape » dans laquelle il est poursuivi des chefs de complicité de tentative de chantage et participation à une association de malfaiteurs en vue de la préparation d’un délit puni d’au moins cinq ans d’emprisonnement, et malgré la levée du contrôle judiciaire qui l’empêchait d’entrer en contact avec Mathieu Valbuena, victime dans cette affaire, Karim Benzema, déjà suspendu depuis plusieurs mois d’équipe de France sur décision du président de la FFF, Noël Le Graet, ne verra pas non plus l’Euro. Il l’a annoncé hier sur Twitter, la FFF l’a confirmé. Au-delà de l’espèce, le traitement médiatique et les réactions nombreuses intervenues depuis la fin 2015 illustrent bien comment la perception du rôle et de l’image de l’équipe de France ont changé depuis 2010.

Lire la suite

Catalogne, Pays Basque : pourquoi des équipes nationales ?

Par défaut

Comme beaucoup d’autres territoires et régions non-indépendants, la Catalogne et le Pays Basque possèdent chacun une équipe nationale. Comme l’Île de Man, le Québec, Zanzibar ou le Comté de Nice, les deux « nationalités historiques » ainsi que les définit la Constitution espagnole de 1978, bien que non affiliées à la FIFA, disputent des matchs, principalement amicaux contre d’autres équipes par forcément non-reconnues par l’institution du football international. L’existence de ces équipes pose immédiatement une question : à quoi servent-elles concrètement ? Entre symbole et nationalisme, tentative d’explication.

Lire la suite

Benzema et la Marseillaise : place au patriotisme de comptoir

Par défaut

Chanter l’hymne national ou non, telle est la question. Dès qu’elle revient sur le devant de la scène, on peut être à peu près sûr qu’elle sera suivie des habituelles réactions dignes du Café du Commerce. Mardi 19 mars, Karim Benzema explique sur RMC que personne ne le forcera à chanter la Marseillaise. Quelques heures plus tard, c’est un déluge de réactions toutes plus ridicules les unes que les autres, du Point au Front National.

Lire la suite

« Qatargate » : une goutte d’eau dans un océan de corruption

Par défaut

Ce mardi 29 janvier, France Football met les pieds dans le plat : le Qatar aurait acheté l’organisation de la Coupe du Monde de Football 2022. Selon les informations du journal, l’Emirat aurait été bien plus loin que le lobbying. A peine l’information « dévoilée » : c’est l’effervescence, quel scoop ! Il se dit même que la pluie mouillerait et qu’il ferait froid en hiver…

Lire la suite

L’exception galloise

Par défaut

Depuis le XIXème siècle et les débuts du football, le Royaume-Uni a toujours clairement été divisé en quatre. Quatre équipes nationales : Angleterre, Pays de Galles, Ecosse, Irlande – puis Irlande du Nord à partir de 1921, date de la partition de l’île – et autant de championnats. Toutefois, malgré la séparation, certains clubs, tous gallois, jouent au sein des championnats anglais. Histoire d’une anomalie.

Lire la suite

L’épineuse question du football gibraltarien

Par défaut

Possession britannique depuis le Traité d’Utrecht de 1713, Gibraltar est au cœur d’un conflit territorial récurrent entre le Royaume-Uni et l’Espagne. Tous les prétextes sont bons pour raviver les tensions, depuis l’exploitation des ressources maritimes jusqu’à la reconnaissance internationale d’une équipe de football gibraltarienne. Depuis 1997, la Fédération Gibraltarienne de Football (GFA) est candidate à l’adhésion à la FIFA et à l’UEFA. Logiquement, l’Espagne s’oppose vigoureusement à cette éventualité.

Lire la suite

L’Euro 2020, cette ineptie

Par défaut

A 8 ans de l’Euro 2020, le comité exécutif de l’UEFA a surpris son monde. Sur une idée de Michel Platini, il a décidé de dire adieu à la formule classique d’un Euro disputé dans un pays ou deux, et a choisi d’organiser une compétition dans toute l’Europe. Plus exactement, elle se déroulera dans plusieurs villes, leur nombre n’étant pas pour le moment arrêté. L’UEFA sonne donc le glas de l’Euro tel qu’on le connaît aujourd’hui. Pourquoi ? Comment ?

Lire la suite